Dal giornale

L’Union Valdôtaine: «VERDICT D’APPEL SAVT, UNE TENTATIVE DE NIER NOTRE EXISTENCE»

Dal giornale 30 Luglio 2022 ore 22:43

Sulla vicenda della sentenzna della Sezione lavoro della Corte d’Appello di Torino in merito al contenzioso che ha visto coinvolto il Savt per il Conservatorio della Valle d’Aosta, interviene l’Union Valdôtaine con una nota. «Il y a à peu près un an, le Savt avait intenté une action à l’encontre du Conservatoire de la Vallée d’Aoste devant le Tribunal d'Aoste, - è la ricostruzione dell’UV - en l’accusant d’avoir appliquée la Banque d’Heures de manière forcée, d’avoir interrompu les négociations et institué une table distincte pour le seul Savt, de ne pas l’avoir admis aux négociations sur le système d'évaluation du personnel administratif, de ne pas lui avoir transmis des documents malgré une instance régulière d'accès, d’avoir établi un accord sur l'évaluation des performances du personnel administratif malgré les exceptions procédurales faites par le Savt et d’avoir interrompu les négociations pour la rédaction du contrat complémentaire d'entreprise».Il Mouvement prosesegue ricordando che «Comparaissant devant le Tribunal, le Conservatoire avait contesté le fondement des réclamations, demandant leur rejet. Les autres syndicats - Uil Fpl Vallée d’Aoste, Cisl Fp Vallée d’Aoste et Fp Cgil Vallée d’ Aoste - étaient intervenus, spontanément, en adhérant à la défense du Conservatoire». La nota dell’UV aggiunge: «Lors de l'audience du 14 juillet 2021, les deux parties impliquées avaient accepté la proposition de conciliation du juge de convocation séparée du Savt et, en ce qui concernait la question de la Banque d’Heures, ils avaient demandé de déclarer la cessation de l'objet du litige. Le Conservatoire aurait donc dû rembourser les frais au profit du Savt. Mais les Syndicats concernés se sont opposés, le Savt s’est constitué en demandant le rejet et le Conservatoire n’a pas payé. Le 21 février de cette année la Cour rejette cette opposition et condamne les Syndicats opposants au paiement des frais du jugement d'opposition en faveur du Savt.

À ce point, Uil et Cisl Fp (pas Fp Cgil) font appel et le troisième et décisif motif de recours, qui a été jugé fondé par la Cour d'appel de Turin, est la dénonciation de “La nullité de la sentence contestée pour omission de statuer sur l'exception d'absence de légitimité du Savt à agir ex article 28 lois 300 du 1970 en raison de l'absence de l'exigence de représentativité au niveau national, puisque le Savt ne serait même pas une Association Syndicale formée entre travailleurs appartenant à une minorité linguistique présente dans la Région Vallée d'Aoste». L’Union Valdôtaine conclude: «Nous n'entrons pas dans le fond du litige législatif mais nous considérons comme très graves ces déclarations qui, en minimisant l’importance du Savt - le syndicat le plus représentatif de la Vallée d'Aoste dans le secteur public - en pratique constituent une grave menace pour notre autonomie parce qu'elles nient l'existence même de notre particularisme linguistique et culturel».

Abbonamento Digitale La Valléè
Archivio notizie
Agosto 2022
L M M G V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031