Dal giornale

L’ultime adieu à Laurent Duc, auteur du livre «Mémoires et parcours d’un émigré valdôtain»

L’ultime adieu à Laurent Duc, auteur du livre «Mémoires et parcours d’un émigré valdôtain»
Dal giornale 16 Gennaio 2021 ore 20:56

Laurent Duc s’est éteint le 3 janvier, à 85 ans, à l’issue d’un long combat contre la maladie. Il s’était fait connaître en 2016 en présentant, à l’occasion de la 41e édition de la Rencontre Valdôtaine, à Aymavilles, un ouvrage retraçant l’émigration de sa famille sobrement intitulé «Mémoires et parcours d’un émigré valdôtain».

Né à Pompiod, sur la commune de Jovençan, Laurent Duc vivait à Saint-Chef, dans le nord du département de l’Isère, mais avait longtemps travaillé comme infirmier au centre hospitalier Le Vinatier, boulevard Pinel, à Lyon.

Il a passé ses premières années en Vallée d’Aoste. Comme c’était le cas pour beaucoup à l’époque, il a dû participer très tôt aux activités agricoles de la famille. Il a été profondément marqué par les cruautés à l’œuvre durant la Seconde Guerre mondiale. Les violences perpétrées par les forces nazi-fascistes ont contraint son père à se réfugier en France. Ce n’est qu’à l’issue du conflit que sa famille a pu le rejoindre en Isère. Pour la famille Duc, la période a été douloureuse. Beaucoup de changements de domicile au fil des emplois harassants et toujours précaires que le père de famille trouvait. Pour Laurent Duc, la vie n’a pas non plus toujours été facile. Comme d’autres Valdôtains naturalisés Français, il a été mobilisé durant une longue période pour participer à la guerre d’Algérie.

Bien qu’il habite en Isère, il a plus volontiers participé aux activités de l’Union Valdôtaine de Lyon, présidée alors par Louis Pellu. Les Valdôtains de la capitale des Gaules se souviennent qu’il animait régulièrement les Arbres de Noël et autres fêtes de l’association avec l’orchestre qu’il avait monté avec son fils. Il se rendait plusieurs fois par an en Vallée d’Aoste pour retrouver famille et amis de sa «dzenta e verta Vallaye» comme il aimait l’appeler, où il pratiquait assidûment des randonnées en montagne.

Durant ces dernières années, sous l’emprise de la maladie, il ne pouvait plus guère se déplacer comme il le faisait auparavant mais continuait de contacter par téléphone toutes celles et tous ceux qui, tant en France qu’en Vallée d’Aoste, lui permettaient d’avoir des nouvelles de sa chère Vallée.

Abbonamento Digitale La Valléè
Archivio notizie
Settembre 2022
L M M G V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930